Présentation

    download as a pdf file  print this pdf file

Bonjour à tous,

Ayant au préalable effectué un premier cycle économique, j’avais déjà un fort attrait pour la macro-économie et la géopolitique. Après une seconde licence, cette fois-ci en finance de marché, j’ai poursuivi un second cycle en finance de marché. Je me suis alors dans un premier temps orienté vers la gestion de fonds investis en actions européennes. Lors de ma dernière année, j’ai commencé à revenir vers un univers que je qualifierai de plus “global” ; dans un premier temps le marché monétaire puis le marché des matières premières. Je me suis alors tout naturellement retrouvé sur le marché des énergies, alliant à la fois l’aspect “global” (macro-économique et hautement géopolitique) et les techniques de gestion d’actifs, principalement sur les marchés dérivés.

Une fois avoir terminé mon second cycle, je savais donc que je souhaitais me consacrer exclusivement au marché des énergies, et encore plus précisément celui du pétrole.

J’avais donc deux solutions : soit me lancer directement à la recherche d’un emploi sur le marché pétrolier (et ses dérivés), soit m’accorder une année de recherche supplémentaire sur celui-ci. J’ai donc opté pour cette seconde option afin de vraiment maîtriser mon sujet en arrivant en poste.

Avant cette année d’étude supplémentaire, soit ma septième, je pensais “connaître” le marché des énergies. Quelle ne fut pas ma surprise en poussant toujours plus loin durant une année mes connaissances sur ce marché ! Il y a en effet tellement de paramètres à prendre en considération pour comprendre une situation, interpréter les mouvements de ce marché si complexe. Outre sa relation avec les autres marchés financiers, il faut prendre en compte les situations politiques intérieures de chaque pays producteur, leurs relations diplomatiques avec les pays consommateurs, les conflits à échelle nationale ou continentale, suivre les plus grosses majors en terme de découvertes et de R&D ainsi que le newsflow macro-économique et les besoins de chaque pays, dans chaque secteur nécessitant de l’énergie, veiller à l’intérêt porté aux autres énergies, lire de nombreux documents officiels et bien souvent, savoir lire entre les lignes. C’est à mon sens un puzzle à l’échelle planétaire, où chacun pèse plus ou moins sur les cours selon le temps, le lieu, la situation intérieure et globale.

Ce ne sont que quelques paramètres parmi tant d’autres, et alliés aux stratégies de montage d’instruments financiers tels que les options et la couverture du risque inhérent, une prise de position sur le marché nécessite alors une prise en compte de chaque paramètre, partant de l’échelle globale au calcul final. Tous ces paramètres en font, à mon sens, le marché le plus passionnant de tous.

L’énergie est le coeur de l’activité industrielle, elle même le coeur du marché de l’emploi, lui-même le coeur de la consommation, elle-même le coeur de la performance du produit national de chaque pays.

J’ai donc construit ce site internet et son contenu avec passion durant une année.

J’ai étudié chaque énergie, chaque pays producteur en profondeur (précisément 36, mais aussi, de façon moins approfondie, environ 120 pays), jusqu’à leur histoire (voire préhistoire). J’ai vraiment voulu en connaître le maximum avant de décrocher mon premier poste.

Je ne souhaitais pas arriver fraîchement sorti de mes études sans maîtriser réellement mon métier. Je connaissais certes déjà les techniques de gestion financières mais pas suffisamment le marché des énergies à mon goût.

Cette année l’a démontrée, ma vision des choses et surtout ma lecture des informations en est littéralement transformée, métamorphosée. Je suis désormais fin prêt à démontrer mes aptitudes et mes connaissances dans le domaine à mon futur employeur.

Ce site est donc à la fois un curriculum vitae, une preuve de motivation, une preuve de détermination, une preuve de connaissance, mais aussi une mine d’information sur ce marché (et plus particulièrement le pétrole) que je mets à disposition des éventuels jeunes étudiants qui souhaiteraient connaître un peu plus ce marché passionnant. En effet, ce ne fut pas sans mal que de trouver tant d’informations, recoupées synthétiquement, traduites et illustrées, car il n’y avait auparavant pour ainsi dire que très peu de livres ou de contenus sur le sujet sur internet. C’est représente environ 120 articles majeurs, soit environ 600 pages d’un ouvrage. Pour en arriver à cette “synthèse” de 600 pages, ce fut quelques dizaines d’ouvrages, 800 documents en ligne, 2400 news de lecture et de prise de notes.

Notez que j’ai volontairement décidé de ne pas citer mes sources sur ce site, tout simplement car j’ai tout écrit moi-même (hormis quelques bribes de ci de là) et ai partagé certains de mes articles (ou paragraphes) sur Wikipédia (où là mes sources sont mentionnées, surtout concernant les chiffres). Ainsi, si vous souhaitez connaître la source de certains chiffres, n’hésitez pas à aller sur Wikipédia (j’en ai d’ailleurs profité pour mettre en lien externe mon site internet en bas de page des articles que j’ai (parfois partiellement) rédigés sur cette encyclopédie libre.

Je recherche donc un emploi en tant que junior trader sur le marché du pétrole et ses dérivés (gaz, fioul, …) à Genève ou à Luxembourg dans une trading house ayant un desk spécialisé sur ce marché.

Mes coordonnées figurent dans l’onglet contact.

En vous souhaitant une agréable visite,

Matthieu Théry

Comments are closed.

© matthieuthery.com 2009 - 2014 | Sitemap | Contact
Apycom jQuery Menus