Océanie

    download as a pdf file  print this pdf file

Introduction au pétrole océanien.

  1. Australie
    1. Histoire
    2. Réserves
    3. Conflit australo-timorais


Australie :

Histoire :

L’exploration pétrolière commença en Australie dès les années 1900, mais fut peu fructueuse jusqu’aux années 1960, quand furent découverts les bassins producteurs principaux de Gippsland, situé au sud-est entre les côtes australiennes et la Tasmanie, près de la région de Victoria, celui de Dampier, situé sur la côte nord-ouest de la région de l’Australie de l’ouest, en offshore, et celui de Cooper situé au centre-est du pays, en onshore.

Le plus prolifique de ceux-ci est le bassin de Gippsland. Il représenta l’essentiel de la production jusqu’au milieu des années 1980 (500 000 barils par jour à lui seul) mais est désormais en fort déclin.

gippsland basin map australia

Réserves :

Les réserves prouvées de l’Australie s’élèvent, en 2010, à quelques 3,2 milliards de barils de pétrole.

Le production totale du pays dépassa légèrement les 800 000 barils de pétrole par jour en l’an 2000, mais a depuis décliné très rapidement. De plus, la demande intérieure du pays en pétrole est croissante. L’Australie est devenue importatrice nette de pétrole depuis 2002. En 2004 elle pouvait s’auto-suffire seulement à hauteur de 85%.

En 2010, elle produit 590 000 barils de pétrole par jour et à une consommation de 715 000 barils. Selon les estimations, il est fort probable qu’en 2020 elle ne soit capable de produire que 20% de ses besoins internes.

Le conflit australo-timorais :

Notons le conflit qu’eut lieu entre l’Australie et le Timor oriental. Le Timor oriental est situé à 400 kilomètres au nord des côtes australiennes, dans la mer de Timor, situé à la frontière est de l’Indonésie, ayant pour capitale Dili, et ayant vu son indépendance reconnue officiellement le 20 mai 2002. La raison de la dispute avec les australiens fut le champ de pétrole Sunrise.

timor gap australia oriental conflict conflit oil

L’état australien s’est empressé de signer le TST (Teamor Sea Treaty) avec Dili. Celui-ci offrait 80% de la production aux australiens. Une révolte s’en suivit et un accord rompit le précédent, cédant équitablement (50% chacun) les revenus de la production d’hydrocarbures du champs Sunrise, en 2005.

Comments are closed.

© matthieuthery.com 2009 - 2014 | Sitemap | Contact
Apycom jQuery Menus