Europe

    download as a pdf file  print this pdf file

Introduction à la géographie du pétrole européen.

  1. Norvège
    1. Histoire
    2. Champs pétroliers
    3. Statoil
    4. Production et exportation
    5. Transport et raffinage
    6. Economie
  2. Royaume-Uni
    1. Chiffres
    2. Champs pétroliers
    3. Production et consommation
    4. BP
    5. Transport
    6. Raffinage
    7. Conflit des îles Malouines


Norvège

Histoire :

La Norvège dispose de 5,32 milliards de barils de pétrole de réserves prouvées en 2012, soit la première réserve européenne. Toutes ses réserves sont situées en offshore : mer du Nord, mer de Norvège et mer de Barents ; laquelle pourrait détenir un tiers des réserves mondiales non-découvertes.

oil norway north sea norwegian sea barents sea mer du nord mer de norvege mer de barents petrole norvege

L’exploration débuta en 1966. En 1969, le premier gisement est découvert : Ekofisk. Depuis 1982, la production a grimpé fortement jusqu’en 2001 où elle atteint un record de 3,4 millions de barils par jour. S’en suivit une chute rapide mais contrôlée. La majorité des gisements étant anciens et en forte déplétion, le gouvernement a décidé de réduire sa production, en attendant de nouvelles découvertes, afin que celle-ci soit plus durable. En 2012, elle est de 2 millions de barils par jour.

Longtemps troisième exportateur mondial, le pays a reculé à la cinquième place en 2006 puis à la treizième en 2011.

Champs pétroliers :

Statfjord : c’est le plus grand gisement pétrolier de la mer du Nord. Il fut découvert en 1974 par ExxonMobil dans la région de Tampen. Il entra en production en 1979. Il appartient à 85% au gouvernement norvégien et à 15% au gouvernement anglais. En 1987 il produisait 850 000 barils de pétrole brut : c’était le plus grand gisement européen (hors Russie). Il contient 5,22 milliards de barils de brut. Opéré par Statoil, il ne produit plus aujourd’hui que le dixième de son pic de production de 1987.

Ekofisk : ce fut le premier gisement de Norvège et de la mer du Nord à entrer en exploitation. Il fut découvert en 1969 dans un réservoir crayeux (fait très rare) à la pointe sud des eaux territoriales norvégiennes, à 3000 mètres sous le niveau de la mer, il dispose de 3,3 milliards de barils de pétrole. En 1980, il produisait 427 500 barils de pétrole brut. Cependant, les deux tiers ont déjà été extraits. Une injection d’eau prolongea la vie du gisement jusqu’en 2050. Le gisement produit encore 127 000 barils par jour en 2012. Opéré par ConocoPhillips, qui détient 35,1% des parts du gisement, il est également détenu par Total (France, 39,9%), ENI (Italie, 12,4%), Statoil (Norvège, 7,6%) et Petoro (Norvège, 5%). A proximité d’Ekofisk se trouvent les champs de Eldfisk, Embla et Tor. Le pétrole est acheminé via pipeline Norpipe, long de 350 kilomètres, à Teesside (Angleterre).

ekofisk oil field norway norvege champs petrole

Heidrun : découvert en 1985 à Haltenbanken en mer de Norvège, il entra en production en 1995 et avait une production de 165 000 barils par jour en 2004. En 2006, il ne produisait plus que 140 000 barils. Son pétrole est naphténique avec une densité de 25° API et 0,52% de souffre. Il est détenu par Statoil (opérateur, 13,3%), Petoro (57,4%), ConocoPhillips (USA, 24,1%), ENI (5,2%). Le pétrole est conduit à Mongstad (Norvège) et à Tetney (Royaume-Uni).

Oseberg : il entra en production en 1988. Le gisement détient 2,3 milliards de barils. La production atteint un pic à 500 000 barils par jour de 1992 à 1998, date ou commença un déclin rapide, pour arriver à moins de 100 000 barils par jour aujourd’hui.

oseberg oil field norway

Gullfaks : découvert en 1978 dans la région de Tampen en mer du Nord septentrionale. Le gisement détient 2,3 milliards de barils. La production a commencé en 1986. Elle atteint 500 000 barils par jours en 1994. Aujourd’hui, sa production est de 300 000 barils par jour.

S’ajoutent à ceux-là de nombreux autres gisements tels que Grane (166 000 barils par jour), Troll (118 000 barils par jour), Draugen, Huldra, Alvheim, Visund, Snorre, Goliat (100 000 barils par jour en 2013), Edvard Grieg (100 000 barils par jour en 2015), Draupne (52 000 barils par jour en 2016), etc.

norway oil fields champs petroliers norvege petrole

Le gisement de Johan Sverdrup fut la plus importante découverte de pétrole au monde en 2011. Il détient entre 1,7 et 3,3 milliards de barils de pétrole récupérable. Il est situé à 140 kilomètres à l’ouest de Stavanger, la capitale pétrolière norvégienne, en mer du Nord. Il devrait produire entre 120 000 et 200 000 barils par jours en 2018 et devenir le plus gros champs pétrolier du pays, représentant la moitié de la production de l’état à horizon 2040.

Une autre découverte importante en 2012 fut celle du gisement de Skrugard et Havis, situé à 200 kilomètres des côtes, détenant 500 millions de barils de pétrole recouverables. Statoil envisage de démarrer sa production à horizon 2018.

Statoil :

Statoil, compagnie d’état norvégienne (détenue à 67% par l’état), créée en 1972, est cotée à la bourse d’Oslo et de New-York.

statoil logo

Elle contrôle 80% de la production norvégienne et dispose de participations dans plus de 30 pays à travers le monde. L’autre compagnie d’état pétrolière, Petoro, est chargée de l’aspect commercial et des intérêts financiers du gouvernement issus de l’exploitation des hydrocarbures.

Production et exportation :

La Norvège est le plus gros producteur européen ; elle a produit 1 752 240 millions de barils de pétrole brut par jour en 2011 avec une consommation de 255 000 barils par jour.

norway oil production petrole norvege

norway oil production petrole norvege consumption consommation

La Norvège a exporté 1,45 million de barils de pétrole par jour en 2011 : 90% vers des pays de l’OCDE. Les plus importants importateurs de pétrole norvégien sont le Royaume-Uni (52%), les Pays-Bas (18%), les Etats-Unis (10%), la France (8%) et l’Allemagne (5%).

Transport et raffinage :

La Norvège dispose d’une capacité de transport de 2,2 millions de barils par jour et une capacité de raffinage de 319 000 barils par jour en 2012.

Economie :

La production d’hydrocarbures représente un tiers des recettes de l’état norvégien.

L’état réinvestit la rente pétrolière via le fond souverain de Norvège, le plus gros fonds souverain au monde, détenant quelques 560 milliards de dollars en 2011.


Royaume-Uni

Chiffres :

Le Royaume-Uni est le second plus grand producteur de pétrole européen, presque ex-aequo avec la Norvège.

Le pays a été exportateur net de pétrole de 1981 à 2005. Ses gisements, tout comme ceux de Norvège situés en mer du Nord, sont matures. Son pétrole est léger (30° à 40° API) avec une basse teneur en souffre. Le Brent sert d’indice de référence pour le marché européen. Une grande partie du pétrole est négocié au London Stock Exchange.

En 2011, le pays détient 2,86 milliards de barils de pétrole de réserves prouvées. Il produit 1,03 millions de barils par jour et en consomme 1,6.

united kingdom oil production consumption royaume uni consommation production petrole

Huitième producteur mondial de pétrole en 1999, le Royaume-Uni est quatorzième en 2011.

Champs pétroliers :

Forties : ce fut le premier champs découvert dans les eaux britanniques de la mer du Nord, à 190 kilomètres à l’est d’Aberdeen, en 1970. C’est également le plus grand avec 5 milliards de barils dont 2,5 récupérables. Il est aujourd’hui en très forte déplétion et est exploité par Apache depuis 2003.

Brent : découvert en 1971 au large d’Aberdeen, son exploitation commença en 1976. Son nom est l’abréviation de Broom, Rannock, Etive, Ness et Tarbert, principales formations pétrolifères en mer du Nord. Le terme Brent caractérise un pétrole léger issu d’un mélange de 19 champs de pétrole situés en mer du Nord. Celui-ci sert d’indice international pour la cotation du pétrole dans la zone européenne. Son prix détermine celui de 60 % des pétroles extraits dans le monde.

brent oil field champs petrole grande bretagne united kingdom

Piper : découvert en 1973, il se situe à 190 kilomètres d’Aberdeen et dispose d’un milliards de barils de réserves. Son pic de production fut atteint dès 1976, à 250 000 barils par jour. Il était exploité par Oxy (Occidental Petroleum, USA). Il est en forte déplétion.

Buzzard : situé à 100 kilomètres d’Aberdeen, il fut découvert en 2001. Il dispose de 500 millions de barils. Ce fut le plus grand gisement découvert depuis 1990. La qualité du pétrole est de 32° API et contient 1,4% de souffre. La production démarra en 2007 et produit 180 000 barils par jour. Il est opéré par Nexen (Canada).

united kingdom buzzard oil field champs petrole

Clair : situé à 75 kilomètres à l’ouest des Shetlands Il fut découvert en 1977 et sa production démarra en 2005. Il dispose de 1,75 milliard de barils de pétrole dont 250 millions recouvrables. Il produit actuellement 60 000 barils de pétrole par jour. Avec Schiehallion et Foinaven ils forment la zone communément dénommée West of Shetlands.

Eastern Trough Area Projet (ETAP) : regroupement de neuf champs situés au centre de la mer du Nord. Six sont opérés par BP (Marnock, Mungo, Monan, Machar, Mirren et Madoes) et trois par Royal Dutch Shell (Heron, Egret et Skua). ETAP détient environ 490 000 barils de pétrole. Ils gisent en moyenne à 4500 mètres de profondeur. Découvert en 1995, la production démarra en 1998 et produit actuellement 220 000 barils par jour.

Magnus : situé à 160 kilomètres au nord-est des îles Shetlands à 2 709 mètres de profondeur, il fut découvert en 1974. Il détient 1,54 milliards de barils de pétrole dont 869 millions récupérables. Il est opéré par BP. Le gisement entra en production en 1996 et produit 17 000 barils par jour ; il en produit actuellement 30 000 après un pic à 50 000 en 2003. Son pétrole est transporté via un pipeline de 91 kilomètres à la plateforme de Ninian Central, puis est acheminé au terminal de Sullom Voe.

Foinaven : situé à 190 kilomètres à l’ouest des Shetlands, il fut découvert en 1990 à 400 mètres de profondeur sous le niveau de la mer. Ses réserves sont estimées entre 250 et 600 millions de barils. Le gisement entra en production en 1997. Il produit 85 000 barils par jour. Il est opéré par BP et Marathon Oil. Son pétrole est acheminé au terminal de Flotta (Orkney) et au terminal de Tranmere (Merseyside).

Foinaven oil field shetland islands iles shetland oil field gisement petrolier ecosse

Schiehallion : situé à 175 kilomètres à l’ouest des Shetlands, dans l’Océan Atlantique Nord, il est jumelé avec le champs Loyal. Il fut découvert en 1993 à environ 400 mètres sous le niveau de la mer. Le gisement détient 445 millions de barils. Il entra en production en juin 1998. Il produit actuellement 142 000 barils par jour (Schiehallion : 117 000, Loyal : 25 000). Un plateau de production est prévu à 154 000 barils par jour. Le pétrole est acheminé par pipeline au terminal de Sullom Voe. Le champs est opéré par BP et Royal Dutch Shell. Le gisement est en déplétion.

foinaven Schiehallion loyal oil fields deposit shetlands gisement petrole royaume uni uk oil

De nombreux autres champs pétroliers sont présents dans les eaux territoriales de la Grande-Bretagne, tels que Ninian, Blackbird, Conrie, Kinnoul, Golden Eagle, Peregrine, Causeway, Cormorant, East Midlands Oil Province (EMOP), Wytch Farm (onshore – Dorset), Andrew, Cyrus, Harding, Miller, Bruce, etc.

De nouveaux gisements à fort potentiel furent récemment découverts, tel que Falcon (situé à l’est des îles Shetland, 3,07 milliards de barils) et Loirston (bassin de Viking Graben, 1,8 milliard de barils).

Production et consommation :

L’exploration pétrolière se fit dans les années 1960. Suite aux découvertes norvégiennes en mer du Nord, le premier champs pétrolier du Royaume-Uni, Forties, fut découvert en 1970 et entra en production en 1975. En 1971, le gisement géant Brent fut découvert par Royal Dutch Shell. Il entra en production en 1976.

Le Royaume-Uni exporte plus de la moitié de sa production. Il exporte principalement aux Pays-Bas (38%), en Allemagne (22%) et aux Etats-Unis (17%). D’autres pays, tels que la France, la Suède, le Chili ou encore le Danemark en importe.

Le pays importe 1 million de barils par jour, principalement de Norvège (73%).

united kingdom oil export import countries

Le pic de production fut atteint en 1999 à 2,65 millions de barils de pétrole brut par jour. Depuis, la production a diminué de plus de 38,9%, à 1,03 millions de barils par jour en 2011.

united kingdom oil production petrole royaume uni

Les réserves du Royaume-Uni se trouvent quasi intégralement en offshore : en mer du Nord (Brent, Forties, Ninian, Piper, etc.) et sur la Marge Atlantique à l’ouest des Shetlands (Foinaven et Schiehallion en sont les principaux).

BP :

BP est la plus grosse société anglaise, la troisième société pétrolière au monde (derrière ExxonMobil et Royal Dutch Shell) et la quatrième capitalisation boursière au monde.

bp logo

Elle est un acteur majeur sur la scène pétrolière internationale. La société est présente dans 30 pays, dispose de 17,75 milliards de barils équivalent pétrole et d’une capacité de raffinage de 2,35 millions de barils par jour en 2011.

Transport :

Le réseau de pipelines relie les champs situés en mer du Nord aux côtes écossaises et au nord de l’Angleterre, à l’image du pipeline Forties-Cruden Bay qui relie les champs de Forties au terminal de Cruden Bay (Ecosse) ou encore le Ninian-Sullom Voe qui relie le champs de Ninian au terminal de Sullom Voe situé sur l’île Shetland.

Raffinage :

Le Royaume-Uni dispose d’une capacité de raffinage de 1,77 millions de barils par jour.

Conflit des îles Malouines :

Au large des Malouines (Royaume-Uni) gisent 8,3 milliards de barils de pétrole. Le conflit avec l’Argentine perdure depuis plus de 30 ans. L’exploitation n’a pas encore démarrée.

Comments are closed.

© matthieuthery.com 2009 - 2014 | Sitemap | Contact
Apycom jQuery Menus